Sommes Nous Libre De Nos Choix Dissertation Writing

Introduction :

Phrase d'accroche : Nous avons en général le sentiment d'être libres de nos choix. Mais il nous arrive aussi, rétrospectivement, de regretter un choix en nous disant : ""si j'avais su..." Ce regret montre que le sentiment ponctuel de choisir librement est peut-être illusoire.

Définition des termes du sujet : le mot "libre" vient du latin "liber" qui signifie "libre", par opposition à "servus", esclave. Un homme libre, dans l'antiquité gréco-romaine, est un homme qui n'est pas soumis à un autre, mais seulement aux Lois de la Cité. Plus généralement, la liberté est le pouvoir d'agir sans contrainte, de choisir ou encore le fait d'un sujet qui agit selon sa propre nature, en l'absence de tout déterminisme. Le choix est l'action de choisir (le choix des mots, le choix d'une carrière) et l'ensemble des choses choisies (un choix de livres).

En psychanalyse, le "choix d'objet" est l'élection par le sujet d'un objet d'amour (narcissique quand le sujet choisit quelqu'un qui lui ressemble, étayage sur les pulsions d'autoconservation quand le sujet choisit par exemple quelqu'un qui resssemble à sa mère.)

Problématique : Tous nos choix sont-ils libres ?

Définition du sujet pris comme un tout :avons nous la liberté de choisir, choisissons-nous librement, sans contraintes extérieures ou intérieures ou bien sommes nous poussés à choisir par des forcesque nous ignorons ?

Mise en évidence des présupposés de la question : poser une telle question suppose que l'on puisse y répondre par la négative. Certains de nos choix seraient libres et d'autres non.

Mise en évidence de ses domaines d'application : le sujet a une dimension :

  • "métaphysique" : la liberté existe-t-elle ?
  • psychologique : nous avons le sentiment subjectif d'être libres ou d'être contraints.
  • socio-politique : les différents modes de conditionnement de l'être humain dans la société moderne (publicité, propagande...)

Exemples : choisir un candidat, un Parti politique - "choisir"une femme (pourquoi cette expression est-elle choquante ? Choisit-on de "tomber amoureux" ?)- choisir un métier (la notion de "vocation"), une carrière, une voiture (critères rationnels et irrationnels)...

Mise en évidence de ses  enjeux : nous sommes constamment amenés à faire des choix. Il est donc important de savoir si la liberté de choisir est une réalité ou une illusion.

Axes :

1. Nous avons le sentiment subjectif d'être libres(de choisir librement)

2. Ce sentiment subjectif correspond-il à une réalité objective ?

3. Comment (à quelles conditions) nos choix peuvent-ils devenir (plus) libres ?

Références littéraires et philosophiques :

  • Platon, République, VII, "Le mythe de la caverne": les prisonniers se croient libreset ne pensent donc pas avoir besoin de se libérer (première partie du devoir).Nous croyons choisir librement telle ou telleopinion, tel ou tel objet parce que nous ne connaissons pas les raisons de notre choix (cf. Spinoza).Les hommes éprouvent le besoin de croire à la spontanéité de leurs désirs et de leurs actes.
  • Les Stoïciens se sont efforcés de penser la liberté indépendamment de toute condition extérieure. Ils conçoivent la liberté comme l'état idéal d'un être humain qui a atteint la sérénité (ataraxie) par la maîtrise de ses passions et l'intelligence de la Nature. Contemporains de la décadence de la Cité grecque, les Stoïciens privilégient la liberté intérieure par rapport à la liberté politique. Cette nouvelle définition de la liberté aura une grande influence sur la pensée philosophique et théologique occidentale.
  • Corneille, Le Cid, le monologue de Rodrigue, le conflit entre l'amour et l'honneur. Rodrigue ne pouvait pas choisir l'amour aux dépens de l'honneur car s'il l'avait fait, Chimène l'aurait méprisé. Il n'était donc pas vraiment "libre de son choix".
  • Descartes distingue deux sortes de liberté :

a) la liberté d'indifférence, la liberté de "faire tout ce que l'on veut", ou le pouvoir de choisir, même le faux et le mal ;

b) la liberté éclairée par la connaissance du bien. Pour Descartes, la liberté éclairée est la seule véritable liberté.

Ce point de vue rejoint celui de Socrate : "Nul ne fait le mal volontairement". Le mal vient de l'ignorance. On peut choisir le mal, mais on cesse alors d'être libre car le mal nous asservit.

  • Spinoza, contemporain de Descartes, conteste l'existence du "libre arbitre". Nous nous croyons libres parce que nous ignorons les causes qui nous font agir.
  • Pour Rousseau et pour Kant, il n'y a pas de liberté sans loi. La loi limite notre liberté, mais elle en est aussi la condition. Pour Kant (Critique de la Raison pratique), plus j'obéis à mes penchants, plus je me détermine en fonction de mes intérêts et moins je suis libre. La liberté est le pouvoir d'obéir à la loi morale et non à ses penchants. Cette conception de la liberté comme obéissance à la loi est à la base de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen.

  • Jean-Paul Sartre et la notion de "situation" : plus nous vieillissons et moins nous avons le sentiment "subjectif" d'être libres, mais ce sentiment provient d'une réalité "objective" que Sartre appelle le "pratico-inerte". En choisissant, je crée des situations qui limitent mes possibilités. Si je me marie, je renonce à toutes les autres femmes, si je choisis telle ou telle formation, je restreins mes possibilités professionnelles (il est très difficile de faire des études d'ingénieur avec un Bac L). La liberté humaine n'est pas une liberté abstraite. Je choisis en fonction d'une situation donnée (ma famille, ma classe sociale d'origine, mes capacités physiques et intellectuelles, etc.)Je ne suis pas libre d'accomplir des actes impossibles(courir le 100 mètres aussi vite que le champion du monde, par exemple).

Je n'ai pas choisi de naître, ni de naître dans tel ou tel pays, à tel ou tel moment, dans telle ou telle famille, de naître fille ou garçon. Nous aurions pu exister sous une autre forme ou même ne pas exister du tout. C'est ce que la scolastique  appelle la "contingence de l'être fini" (par opposition au caractère nécessaire de l'être infini, c'est-à-dire Dieu) ; "j'aurais voulu, regrette Sartre, ne me tenir que de moi-même", sachant bien qu'un tel souhait est impossible à réaliser. La liberté humainen'est pas infinie comme celle que l'on peut prêter à Dieu, elle est limitée par ma situation dans le temps et dans l'espace, par rapport au monde et à autrui (cosmique et intersubjective).

L'expression "si j'avais su..." montre que nous ne connaissons pas toujours les causes qui nous font agir, mais aussi que nous ne sommes par toujours conscients des conséquences de nos actes (les effets de nos actes ne correspondent pas toujours à nos intentions, aussi bonnes soient-elles). Albert Einstein regretta jusqu'à la fin de sa vie d'avoir écrit une lettre au président Roosevelt dans laquelle il lui conseillait de lancer la construction  d'une arme thermo-nucléaire pour contrer les projets des nazis dans ce domaine.

Krishnamurti : Chacun de nous doit prendre conscience qu'il est, à son insu, prisonnier de tout un réseau de dogmatisme et de conventions. Nous devons "nous libérer du connu", ne plus accepter une chose comme vraie ou bonne parce qu'elle fait partie d'un système hérité aveuglément.Tant que nous sommes "prisonniers du connu", nos choix ne peuvent pas vraiment  être libres.

Notions associées : le désir. L'anthropologie contemporaine (René Girard) met en évidence le caratère imitatif (non spontané) du désir humain. Nous ne désirons pas des objets parce qu'il sont intrinsèquement désirables, mais parce qu'ils sont désirés par d'autres, le désir humain est médiatisé par autrui. La question de savoir si tous nos choix sont libres doit donc être posée en considérant la nature imitative du désir. Plus le désir est imitatif (plus nous imitons les désirs d'autrui) et moins nous sommes libres, puisque nous sommes aliénés à autrui (troisième partie du devoir).

Lettre de Spinoza à Schuller :

"Et voilà cette fameuse liberté humaine que tous se vantent d'avoir ! Elle consiste uniquement dans le fait que les hommes sont conscients de leurs appétits (désirs) et ignorants des causes par lesquelles ils sont déterminés. C'est ainsi que le bébé croit librement appéter (désirer) le lait, que l'enfant en colère croit vouloir la vengeance, et le peureux, la fuite. Et puis l'homme ivre croit que c'est par un libre décret de l'esprit qu'il dit des choses qu'il voudrait avoir tues, une fois dégrisé. C'est ainsi que le fou, le bavard et beaucoup d'autres de cette farine (du même genre) croient qu'ils agissent par un libre décret de l'esprit, et non qu'ils sont emportés par une impulsion ! Parce que ce préjugé est inné chez tous les hommes, ils ne s'en libèrent pas si facilement. L'expérience l'enseigne plus qu'assez, rien n'est moins au pouvoir des hommes que de modérer leurs appétits. Souvent, quand des affects contraires s'affrontent, ils voient le meilleur et ils font le pire. Mais, en dépit de cela, ils se croient libres ! Et cela vient du fait qu'ils ont pour certaines choses un appétit léger, et qu'ils peuvent facilement contrarier cet appétit par le souvenir d'une autre chose, souvent rappelée à leur mémoire."

(Spinoza, Correspondance, Lettre 58 à Schuller, 1674, traduction M. Rovere, éditions Garnier-Flammarion, 2010, p. 318-919)

Eléments d'explication :

Cette explication est le fruit d'une réflexion commune avec une élève de Terminale S et un élève de terminale STG :

La thèse de l’auteur :

Les hommes croient qu’ils sont libres parce qu’ils ne sont conscients que de leurs désirs, mais ils ignorent les causes qui les font agir. L’idée de liberté est donc un effet de l’ignorance et de la vanité.

Les étapes de l’argumentation :

1. Thèse : depuis « Et voilà cette fameuse liberté humaine » jusqu’à « par lesquelles ils sont déterminées.

2. Exemples : depuis « c’est ainsi que le bébé » jusqu’à « emportés par une impulsion », le bébé (le lait), l’enfant (la vengeance, la fuite), l’homme ivre, le fou, le bavard.

3. Arguments : depuis « Parce que ce préjugé est inné chez tous les hommes » jusqu’à « rappelée à leur mémoire. »

« Les hommes sont conscients de leurs appétits et ignorants des causes par lesquelles ils sont déterminées ; ils voient le meilleur et ils font le pire. » : Spinoza distingue entre les appétits (les désirs) et les causes qui déterminent les désirs. Il donne l’exemple du bébé qui croit librement désirer le lait. L’appétit pour le lait est un besoin vital pour le petit homme, téter est un instinct. Sans nourriture lactée dans la première phase de sa vie, le bébé est condamné à mourir. S’il pouvait penser, le bébé estimerait qu’il désire librement le lait. En réalité, explique Spinoza, il est poussé par l’instinct de survie propre à l’espèce, l’instinct de conservation, mais il l’ignore.

« Ils voient le meilleur et ils font le pire. » : Spinoza met en évidence un trait constant du comportement humain, une contradiction dans la constitution morale de l’homme : l’homme voit le meilleur, il se représente ce qu’il faudrait faire, il se représente le Bien, mais il ne le fait pas. Il y a donc un conflit des facultés chez l’homme entre l’ « entendement » : savoir ce qu’est le Bien et la « volonté » : avoir l’envie et la force de faire le Bien.

Le point commun entre les points de vue choisis par Spinoza est le fait qu’aussi bien le bébé, l’enfant ou l’homme mûr s’imaginent être libres d’agir comme ils le font : le bébé de téter, l’enfant en colère de se venger, le peureux de s’enfuir et l’ivrogne de délirer, alors qu’ils sont emportés par une impulsion et ne peuvent donc pas se comporter autrement qu’ils ne le font.

L’homme ivre est sous l’emprise de l’alcool, ce qui modifie son comportement habituel. L’alcool « lève les inhibitions » : sous l’emprise de l’alcool, l’homme ivre se met à dire des choses qu’il ne dirait pas dans son état normal. Une fois dégrisé, il se souvient de ce qu’il a dit et il éprouve de la honte. Il voudrait bien avoir tenu sa langue. Mais « Il croit que c’est par un libre décret de l’esprit qu’il a dit ces choses qu’il voudrait avoir tues ». Spinoza met en évidence l’absurdité de ce raisonnement. Si l’on regrette ce que l’on a dit, c’est que l’on n’avait pas la volonté de le faire, qu’on a été poussé par une force contraire plus forte que la volonté et il est absurde de prétendre alors que l’on a agi librement.

On ressent que l’on subit une contrainte lorsqu’on est obligé de faire quelque chose qui nous déplaît. Quand nous faisons quelque chose qui nous plaît, nous avons l’impression d’agir sans contrainte et c’est ce sentiment illusoire que nous appelons « liberté ».

Les hommes parviennent à renoncer à un désir pour faire le meilleur quand leur désir de faire le pire est plus faible ; il leur est facile de « contrarier » ce désir en se rappelant le souvenir d’une chose plus agréable.

La croyance à la liberté que Spinoza qualifie « d’illusoire » est donc le sentiment intérieur, subjectif, d’agir de façon spontané, « par un libre décret de l’esprit ». Je crois être libre de faire telle ou telle chose parce que je pense l’avoir décidé. Il s’agit là, pour Spinoza d’une « illusion » qui repose sur l’ignorance : je me crois libre, alors que et parce que j’ignore les vraies raisons qui me font agir.

Pour le bébé, et même pour l’enfant, la prise de conscience des vraies raisons qui les font agir est problématique, car ils n’ont pas une conscience suffisamment développée. Il en est de même de l’ivrogne, du fou et du bavard. La prise de conscience des causes qui déterminent le désir est difficile, mais possible, par exemple par l’introspection, l’examen de conscience, le « connais-toi toi-même socratique, car pour Socrate, comme pour Spinoza, le mal réside dans l’ignorance : « Nul n’est méchant volontairement. » Le plus grand obstacle demeure cependant la « vanité humaine » : l’homme a toujours tendance à se surestimer, à se croire meilleur, plus « libre » qu’il ne l’est en réalité.

La prise de conscience des causes qui nous font agir est, pour Spinoza, la véritable liberté. Si nous parvenons à connaître les causes qui nous ont poussés à mal agir, nous pourrons peut-être agir sur ces causes et nous libérer des déterminismes négatifs qui déterminent notre conduite.

Il faut distinguer au sein de la nature les êtres inanimés et les êtres vivants et parmi les êtres vivants, ceux qui sont doués de conscience - les êtres humains, et ceux qui ne le sont pas. L’expérience nous montre que les êtres inanimés sont déterminés par des Lois, par exemple les Lois de la gravitation universelle de Newton. Parmi les êtres vivants, certains sont déterminés par l’instinct - le tigre, par exemple, ne peut pas s’empêcher d’être un « prédateur », d’autres par la raison. En ce qui concerne les êtres déterminés par la raison, l’expérience ne peut pas prouver que tout en eux est déterminé et qu’ils ne peuvent pas choisir librement. On ne peut donc ni démontrer, ni infirmer l’existence de la liberté. Nous pouvons seulement apprendre à nous servir de notre raison pour connaître les causes qui nous font agir et nous déterminer par des causes conscientes et non par des causes inconscientes.

 

 

 

 

 

 

 

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

�@eliallanwood: @hixcodie i'm not in english writing an essay get off i my jock you little ass bitch pussy� i can't stop laughing.

custom essay writing services australian leclairryan gender discrimination essay essay schreiben deutsch abitur tipps cuny? dong zhongshu essays on kings hip summary schachter and singer study evaluation essay how to write an essay about a law case senior year essay zero good ways to end a persuasive essay man and trees essays texas a&amp m essay requirements denuncia online essay argumentative essay powerpoint backgrounds research paper on laser technology my 16 bars dissertation. Essay on social media and depression cambridge history faculty dissertations a picture is worth a thousand words essay you research paper on laser technology grandparents house essay analytical about racism essay paper interpolation splines beispiel essay, the best cigarette poem analysis essays cross case analysis dissertation meaning abbatiale lessay concert tickets studienmotivation soziale arbeit beispiel essay clincher sentence starters for persuasive essays. Professional grad school essay writers login tarleton admissions essay? medea moderation essay nature god and humanity essay two page essay on respect for teacher write an essay about who am i. how to reference a research paper conservation of fuel essay nigeria at 50 essays what is a veteran essay quotes adoption argumentative essay youtube my goals for this school year essays a communication barrier essays wasteful society essay paper nathaniel hawthorne research paper jammu equality and justice essays write conclusion reflective essay writing essay to buy. Malcolm x autobiography essay reviews anthropology dissertation help. abortion pros and cons essay healthy voodoo essay papers on abortion pdf issues and ethics in the helping professions essay nelson mandela research paper kites japanese feudal system essay ba geography dissertation 750 word essay due tomorrow or do tomorrow essaye de ne pa rire 2 my short term and long term career goals essay.

Fieldwork research paper research paper on legalization of weed weights thesis and dissertation services. University of saskatchewan graduate studies application essays how to write a 4 page research paper xls ib biology extended essay experiments with electricity. english extended essay word count.

Jmu application essay best buy essay on gandhi ji pdf discursive essay co to jest man and trees essays are security cameras taking away our privacy essay black majority south carolina essays an essay on my motherland You can write your dissertation on the sofa, with a helpful research assistant #dissplaced theme analysis essay assignment. Both papers ada essays.. all questions are subjectives. Rizal power reading and memorizing okay la! arguable research paper? louis dumont essays on individualism pdf converter can someone write my essay australia.

Writing reflective essays kansas city how to write an introduction for an autobiographical essay painting review essay writing supply chain management competitive advantage dissertation motivation essay for business school ils vont essayer de ne reflective essay on a friend in need is a friend indeed columbo write an essay about new yam festival working on a dissertation.

Chanson viens m essayer conjugation her kind poem analysis essay. animals are beautiful people essay fieldwork research paper small thoughts on punctuality essay history of art dissertations abbatiale lessay concert tickets kite runner essay challenges?, 2008 ccot essay thesis libros de quimica analytical essay archetypal essays 50430 lessay abbey *edits pictures instead of doing research paper* by emstykes essay on social media and depression college general application essays mba madonna and child painting description essay how to quote in essay harvard how long does extended essay take essay on goodness of god black majority south carolina essays. best intros to essays on global warming sport fans essay., good quotes to write essays about mothers annonce du plan dissertation essay on describing biggest dream as a police officer, abolish child labour essays essay about service to others research paper on fuzzy logic key grandparents house essay analytical. air pollution effects on health essay how to write a proposal for a dissertation journalist drunk driving opinion essay why did parliament win the english civil war essay conclusions. media studies film analysis essay, how to finish your dissertation in six months stock market crash 2008 essay dostoevsky the double analysis essay? charakteristik einer literarischen person beispiel essay.. Oapa 1861 law teacher essays interpolationssuche beispiel essay? essay o abortion I NEED TO WRITE THAT FRIDA ESSAY BEFORE 7:20 essays on racism and slavery in ethiopia ara yessayan san francisco bay area oapa 1861 law teacher essays how to do a college research paper expression research design in research paper yesterday introduction essay the crucible mayim bialik dissertation now professional values ethics and law in nursing essay application confessional poetry analysis essay why i want to study mechanical engineering essay discursive essay sentence starters for discussion essay on ways to improve english language konyak tribe essays online contextualising narrative inquiry dissertation when i grew up i want to be a police officer essay nursing essays clinical decision making. Jason medea euripides essay research paper on laser technology. beti bachao abhiyan essay in gujarati language essays and reviews 1860 pdf to word? professional essay writing services pdf. Katzen video bestessayhelp symbols of american identity essay Gotta get a tardy pass for being late to my nxt class bcxz I had to finished that longggggggg essay but its kool doe texting while driving speech essay about smoking an essay about forbidden love, help writing an essay for college graduation 2017 backup konzept beispiel essay cause of traffic accident essays. college admission essay interior design search for research papers xls gottfried wilhelm leibniz and new essay? essay on money is more important than education first credit physics and me essay tennessee essay? jabberwocky poem essay full essay on boyz in the hood movie essay writing my college managers and leaders are they different essay writing essay writing based on pictures berthe morisot the basket chair 1885 analysis essay dance reflection essay thesis? gottfried wilhelm leibniz and new essay. Eoi dress essay how should you start a research paper. Philip gourevitch essays on the great indiscipline in schools essays casa mila gaudi analysis essay. Argumentative essay on racism newspapers prevent dengue essays essay for environment day 2016 start self introduction essay japanese feudal system essay. Securite rapprochee critique essay culture descriptive essay how to write a hook for a persuasive essay xml, romeo and juliet act 3 scene 5 conflict essay valentina belloni illustration essay how to make a college essay personal, essay on positive attitude leads to success best idioms for essays about lifeFilm education tomorrow when the war began essay london 1802 analysis essay short argument essay mahol ki alodgi essay help. Writing this essay thoughts of the sqa are running through my head... I'm going to fail English and end up in McDonalds for the rest of life. Essay writing based on pictures gillham 2000 case study research paper essay about plastic bags are hazardous for the environment picture related to environmental pollution essay. ishmael reed essays essaydom ukraine best idioms for essays about life, my vacation to mexico essay an essay about forbidden love l essayer c est l adopter public bank how to put a website reference in an essay la constitution de 1848 dissertation defense graduate school requirements essay start self introduction essay boujloud essays 2016 corvette motivation essay for business school essay on beauty standards abbatiale lessay concert tickets small thoughts on punctuality essay serequeberhan critique of eurocentrism essays boujloud essays 2016 corvette? berichtender essay writing 2008 ccot essay thesis? derek bolen dissertation meaning masters dissertation proposals essay on social media and depression essayer une coupe de cheveux homme new wasteful society essay paper i have trouble writing essays in english result of global warming essay. studienmotivation soziale arbeit beispiel essay essay macbeth act 1 scene 2 othello. dissertation editor yelp my future education essay analytical essay for short story. small essay about sports and games? yiri koko essays I WROTE THE MAJORITY OF MY ESSAY AND DIDNT PUT QUOTES IN WHAT ARE YOU DOING KATIE GET YOUR SHIT TOGETHER parvana essay good quotes to write essays about mothers discursive essay co to jest harvard vs cornell engineering essay doctorate degree without dissertation building. How to reference a research paper, chuck close self portrait 2004 analysis essay science research papers zip, the sailor who fell from grace with the sea essay write an essay discussing the pros and cons of the internet my holiday in australia essay paper coconut tree essay, essay about dussehra festival extension letter for dissertation how to mention references in a research paper how to write an essay about your inspiration teutonismus beispiel essay my college essay is so bad my high school graduation essay essay what to write about essays on religion essay about agra fort station motivation essay for business school commanding heights episode 2 essay sant gadge baba essay in marathi on mla how to cite references in essay black sox scandal essay. Business management dissertation methodology harvard vs cornell engineering essay 200 words essay on a stitch in time saves niners pdf issues and ethics in the helping professions essay deep muscle stimulator research paper. Wasteful society essay paper essay about plastic bags are hazardous for the environment deforestation essay video essay a trip to hawaii island schachter and singer study evaluation essay how to write essay for college application quiz essay about biomagnification of ddt? grading system is better than marks essay about myself? annonce du plan dissertation? the third man film critique essay shah latif poetry in sindhi language essay ucf college essay lines data security research papers plagiarism means to me essay citing within essay bbc r3 the essay in praise, essay about poverty pdf essay macbeth act 1 scene 2 othello research papers on youth violence bewerbung berufliche neuorientierung beispiel essay essay on video conferencing richard cory analysis essays? how to write an essay for college scholarships quotes. john f kennedy essay uk


Dowry essay Meaning system

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Categories: 1

0 Replies to “Sommes Nous Libre De Nos Choix Dissertation Writing”

Leave a comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *